Surveillance
Self-Defense

Sept étapes vers la sécurité numérique

Dernière révision : 
07-02-2019
Cette page a été traduite de l’anglais. La version anglaise peut contenir des informations plus récentes.

Voici quelques conseils de base à prendre en considération lors de vos réflexions sur votre propre sécurité numérique.

 

La connaissance, c’est le pouvoir Anchor link

Pour prendre de bonnes décisions en matière de sécurité, vous devez avoir une bonne connaissance de votre situation. Pour commencer, posez-vous les questions suivantes :

  • Que veux-je protéger ?
  • Contre qui le protéger ?
  • Quelle est la probabilité que j’aie besoin de le protéger ?
  • Quelle est l’ampleur des conséquences si j’échoue ?
  • Quelles difficultés suis-je prêt à rencontrer pour tenter de prévenir des conséquences possibles ?

Une fois que vous aurez répondu à ces questions, vous pourrez mieux évaluer vos besoins en matière de sécurité numérique et créer un plan de sécurité ou un modèle de menaces. Vous avez déjà plus de pouvoir que vous pensez !

 

 

Le maillon le plus faible Anchor link

Le vieil adage voulant qu’« une chaîne n’est pas plus solide que son maillon le plus faible » s’applique aussi à la sécurité. Par exemple, la meilleure serrure ne sert à rien si les loquets de vos fenêtres sont de piètre qualité. De la même façon, chiffrer un courriel pour qu’il ne soit pas intercepté en route ne protégera pas la confidentialité de ce courriel si vous en enregistrez un exemplaire non chiffré sur votre ordinateur portable, ou si ce dernier est volé. Pensez à tous les aspects de l’utilisation de vos renseignements et de vos appareils informatiques, et essayez de déterminer tous les maillons faibles de vos pratiques en matière de sécurité numérique.

 

Plus simple signifie plus sûr et plus facile Anchor link

Certaines personnes sont tentées par toutes les nouvelles solutions de sécurité rutilantes dont elles entendent parler. Mais assez vite, elles se retrouvent à utiliser de si nombreux outils et à essayer tant de choses qu’elles en perdent le contrôle ! Il est plus difficile de trouver les maillons faibles d’un système de sécurité complexe. Donc, assurez-vous qu’il reste simple. Parfois, la solution la plus sûre peut être la moins technique. Les ordinateurs peuvent être excellents pour de nombreuses choses, mais parfois les problèmes de sécurité que posent un simple stylo et du papier à lettres peuvent être plus faciles à comprendre et, par conséquent, plus facile à gérer.

 

Plus cher ne signifie pas plus sûr Anchor link

Ne présumez pas que la solution de sécurité la plus coûteuse est la meilleure ; particulièrement si elle détourne des ressources nécessaires ailleurs. Des mesures peu onéreuses, telles que broyer le contenu de la corbeille avant de la vider, peuvent s’avérer très rentables en matière de sécurité.

 

 

Vous pouvez faire confiance à quelqu’un (mais sachez toujours en qui vous avez confiance) Anchor link

Les conseils en matière de sécurité informatique peuvent vous mener à croire que vous ne devriez absolument faire confiance à personne, sauf à vous-même. En réalité, vous confiez très probablement au moins certains de vos renseignements personnels à de nombreuses personnes que ce soit à votre famille proche ou à votre conjoint ou conjointe, ou encore à votre docteur ou à votre avocate. Dans l’espace numérique, il peut être difficile de comprendre en qui vous avez confiance et ce que vous leur confiez. Vous pourriez donner une liste de mots de passe à vos avocats : mais vous devriez penser au pouvoir que cela pourrait leur donner, ou avec quelle facilité une personne malveillante pourrait alors accéder à vos mots de passe. Vous pourriez rédiger des documents dans un service nuagique tel que Dropbox ou Google, pour vous seulement : mais vous laissez aussi Dropbox et Google y accéder. En ligne ou hors ligne, moins vous partagerez un secret, plus vous aurez de chance d’en assurer la confidentialité.

 

 

Le plan de sécurité parfait n’existe pas Anchor link

Établissez un plan de sécurité adapté à vous, aux risques auxquels vous faites face, et aux mesures de mise en œuvre que vous et vos collègues prendrez. Un plan de sécurité parfait sur le papier ne fonctionnera pas s’il est trop difficile à suivre jour après jour.

 

Ce qui est sûr aujourd’hui pourrait ne pas l’être demain Anchor link

Il est primordial de continuellement réévaluer vos pratiques en matière de sécurité. Le seul fait qu’elles étaient sûres l’année ou la semaine dernière ne signifie pas qu’elles le sont encore ! Consultez régulièrement des sites tels qu’ACS, car nous mettrons nos conseils à jour pour qu’ils reflètent l’évolution de notre compréhension et des réalités en matière de sécurité numérique. Souvenez-vous : la sécurité est un processus continu.

JavaScript license information