À Propos de l'Autoprotection Digitale Contre la Surveillance

À qui ce guide s’adresse-t-il ?

L’Autoprotection Digitale Contre la Surveillance (SSD) est un guide afin de protéger toutes les personnes de par le monde contre la surveillance électronique. Certaines facettes de ce guide seront utiles aux personnes dont la connaissance technique est faible, tandis que d’autres ont été conçues pour un public dont l’expertise technique est considérable, ainsi que les formateurs en confidentialité/sécurité. Nous croyons que le modèle de menace de chacun est unique—des activistes chinois à la communauté LGBTQ en Ouganda, en passant par les journalistes européens. Nous croyons que tous ont quelque chose à protéger, que ce soit face au gouvernement, aux parents, employés indiscrets, harceleurs, corporations d’exploration de données ou partenaires abusifs.

Dans quel but ce guide a-t-il été conçu ?

Il existe de nombreux guides relatifs à la confidentialité et la sécurité sur Internet conçus afin d’enseigner aux utilisateurs à faire usage d’un ensemble spécifique d’outils, comme les coffres forts pour mots de passe, les VPNs ou Tor Browser Bundle. L’Autoprotection Digitale Contre la Surveillance comprend des tutoriels méthodiques afin d’installer et d’utiliser bon nombre d’outils associés à la confidentialité et la sécurité, mais son objectif est également d’enseigner aux personnes à penser à la confidentialité et sécurité en ligne d’une manière sophistiquée qui leur donne les moyens de choisir les outils et pratiques appropriées, même si les outils et les adversaires varient. Veuillez noter que la loi et la technologie sont en évolution constante, certaines parties de L’Autoprotection Digitale Contre la Surveillance peuvent donc devenir obsolètes

Ce guide reconnaît que certaines menaces, tout spécialement puissantes et sophistiquées, peuvent être difficiles ou impossibles à contourner. Nous espérons que ce guide enseigne aux utilisateurs à être sceptiques face à certains outils de prétendue grande envergure qui leur offrent une sécurité ou une confidentialité totale. Les pratiques solides en matière de confidentialité et de sécurité en valent toujours la chandelle même s’ils elles ne sont pas effectives à 100% du temps contre chaque adversaire. Ces pratiques accroissent le coût et l’effort de la surveillance—et peuvent les accroître au point où un adversaire se rende compte que vous surveiller n’est plus du tout utile.

Quelles sont les limitations de ce guide ?

Ce guide ne traite pas de la sécurité opérationnelle ou "OPSEC" dans un sens plus large. OPSEC est le processus grâce auquel protéger les informations associées aux activités de quelqu’un, lesquelles peuvent être importantes pour un adversaire potentiel. Il s’agit d’un processus qui surpasse fréquemment le domaine digital.

Par exemple, les personnes tâchant de maintenir des réunions privées peuvent se soucier d’avoir été physiquement suivies, ou observées par des caméras de vidéosurveillance, ou du fait que leur voisins sont conscients de ces réunions, ou encore que leurs lieux de réunion ont été mis sur écoute. Sans doute devraient-elles se demander si elles créent un modèle suspect d’activité. Elles peuvent également avoir des préoccupations en matière de sécurité physique, peuvent-elles savoir si quelqu’un est entré chez elles par effraction ou a falsifié leur ordinateur portable ? Leurs documents confidentiels sont-ils à l’abri ?

Ces préoccupations, importantes et tout à fait valides pour certaines personnes ayant des besoins particuliers en matière de sécurité, échappent à la portée de ce guide.

Veuillez utiliser l’Autoprotection Digitale Contre la Surveillance comme point de départ de votre propre recherche, et consultez des faits, cas et autorités plus récents. Veuillez noter que, même si une affirmation légale est précise, elle peut ne pas être exacte dans tous les ressorts ; de même, la loi peut avoir changé, être modifiée ou annulée par des développements ultérieurs, suite à la saisie de l’entrée. Les matériels de l’Autoprotection Digitale Contre la Surveillance sont informatifs et leur objectif n’est pas de fournir un conseil juridique. Vous devriez contacter un avocat exerçant au sein de votre ressort afin d’être conseillé eu égard à toute question ou problème particulier.

JavaScript license information