Surveillance
Self-Defense

À propos d’Autodéfense contre la surveillance

À qui ce guide s’adresse-t-il ?

Autodéfense contre la surveillance (ACS) (« Surveillance Self-Defense » [SSD] en anglais) est un guide sur la protection personnelle contre la surveillance électronique. Il s’adresse à tous, où que vous soyez. Certains aspects de ce guide seront utiles pour les personnes qui n’ont que des connaissances techniques de base. D’autres aspects visent les lecteurs dont les compétences techniques sont importantes, ainsi que les formateurs en matière de protection de l’information et de sécurité. Nous pensons que le modèle de menace de chacun est unique, des activistes en Chine, aux journalistes en Europe, à la communauté LGBTQ en Ouganda. Nous pensons que tout le monde a quelque chose à protéger, que ce soit du gouvernement, de parents, d’employeurs indiscrets, de harceleurs, d’entreprises qui se consacrent à l’exploration des données, ou encore de partenaires abusifs.

Quel est l’objectif de ce guide ?

Internet regorge de guides sur la protection de l’information et la sécurité, guides qui enseignent aux internautes l’utilisation d’un ensemble d’outils précis tels que les coffres à mots de passe, les RPV ou le Navigateur Tor. ACS propose des tutoriels étape par étape sur l’installation et l’utilisation d’une variété d’outils de protection de l’information et de sécurité informatique. Mais ACS tend aussi à enseigner à ses lecteurs à penser à la protection de l’information et à la sécurité en ligne d’une manière sophistiquée qui leur donne le pouvoir de choisir des outils et des pratiques appropriés, alors même que les outils et les adversaires changent. Veuillez noter que la loi et la technologie peuvent évoluer rapidement et que des parties d’ACS pourraient devenir dépassées.

Ce guide reconnaît qu’il pourrait être difficile, voire impossible, de se protéger contre certaines menaces particulièrement puissantes et sophistiquées. Nous espérons que ce guide apprendra aux utilisateurs à se montrer sceptiques face aux prétentions radicales qu’un outil particulier offre globalement sécurité et protection de l’information. Des pratiques rigoureuses de sécurité et de protection de l’information valent quand même la peine, même s’il n’est pas garanti qu’elles soient efficaces en tout temps, contre tous les adversaires. Ces pratiques augmentent le coût de la surveillance et l’effort qu’elle demande, et elles pourraient les augmenter au point qu’un adversaire décide que vous surveiller est vain.

Quelles sont les limites de ce guide ?

Ce guide ne couvre pas la sécurité opérationnelle dans son sens large. La sécurité opérationnelle est le processus de protection des informations concernant les activités d’une personne donnée qui pourraient être importantes pour un adversaire potentiel. Ce processus dépasse souvent le monde numérique.

Par exemple, des personnes qui tentent de se rencontrer confidentiellement pourraient s’inquiéter d’être suivies physiquement par quelqu’un. Elles pourraient aussi se demander si elles sont observées par des caméras en circuit fermé ou si leurs voisins pourraient être au courant de la rencontre, ou encore si les lieux de rencontre ont été mis sous écoute. Elles pourraient aussi se demander si elles créent un profil d’activités suspect. Elles pourraient aussi être exposées à des problèmes de sécurité physique ; pourraient-elles déterminer que quelqu’un est rentré chez elles ou a altéré leur ordinateur portable ?

Ce sont des préoccupations importantes et valides pour les personnes qui doivent satisfaire des besoins de sécurité particuliers, mais elles sortent du cadre de ce guide.

N’hésitez pas à utiliser ACS comme point de départ de votre propre recherche, et consultez des faits, des cas et des autorités plus récents. Veuillez prendre note que même si une affirmation faite au sujet d’une loi est juste, elle pourrait ne l’être que dans une collectivité publique (lieu) précise ; de plus, la loi pourrait avoir changé, être modifiée ou annulée par une évolution ultérieure à la rédaction du texte. Les documents proposés par ACS sont seulement à des fins informatives et non dans le but de prodiguer des conseils juridiques. Vous devriez contacter un avocat autorisé à pratiquer dans votre collectivité publique pour obtenir des conseils pertinents à des problèmes ou à des situations particuliers.

JavaScript license information